Activité physique régulière : les bénéfices pour ton cerveau – Amawé

Activité physique régulière : les bénéfices pour ton cerveau

Faire le choix d’une alimentation saine et équilibrée est d’autant plus « utile » si on l’accompagne d’une activité physique régulière. Bien manger c’est bien, cependant, bien manger et bouger : c’est (presque) s’assurer un organisme en pleine santé ! (presque car notre carburant régisseur, ou le « chef carburant » y joue aussi pour beaucoup : les pensées). On te partage dans cet article nos dernières trouvailles en la matière, issues des appuis scientifiques ainsi que de nos expériences personnelles.

Pourquoi est-ce important de pratiquer une activité physique ?

Si nous savons tous vaguement que rester physiquement actif est essentiel pour avoir une vie longue, saine et productive, nous ne savons néanmoins pas exactement ce qui se passe dans notre corps pour produire ce résultat.

En quelques points, voici les bienfaits de l’activité physique d’un point de vue physiologique :

  • Cela permet d’avoir une bonne condition physique ce qui, au-delà de l’amélioration de tes performances sportives, et facilitera ta vie quotidienne (monter des escaliers ou une petite côte sans être essoufflé(e) par exemple).
  • Elle protège contre les maladies cardiovasculaires (infarctus du myocarde et angine de poitrine), quel que soit l’âge.
  • Mais aussi contre certains cancers en particulier celui du sein chez la femme, de la prostate chez l’homme, et du côlon chez les deux sexes.
  • Elle réduit le risque de diabète et aide à mieux équilibrer le taux de sucre dans le sang (glycémie).
  • Cela facilite la stabilité de la pression artérielle.
  • C’est efficace pour le maintien du poids de forme et peut réduire les risques d’obésité.
  • Ça améliore le sommeil.
  • Elle lutte efficacement contre le stress, la dépression, l’anxiété (voir ci-dessous pour plus de détails).
  • Ça améliore le processus de vieillissement et protège contre la perte d’autonomie.

Lien entre l’activité physique et le cerveau

L’activité physique n’améliore pas seulement notre santé « corporelle », mais elle engendre aussi des modifications positives dans notre cerveau. En effet, le niveau de production des neurotransmetteurs (dopamine, sérotonine, noradrénaline…) augmente après une activité physique. Ces neurotransmetteurs sont en réalité bien connus pour leur effet sur l’humeur et la dépression. Mais pas que ! L’activité physique « donne plus de puissance au cerveau » en améliorant la neurogenèse. Elle favorise d’ailleurs l’apparition de nouveaux neurones dans le cerveau, notamment dans l’hippocampe, une structure du cerveau impliquée dans l’apprentissage et la mémoire. C’est d’ailleurs l’une des seules parties du cerveau qui peut lui fabriquer de nouvelles cellules et dont le sport facilite ce processus. On sait également que l’hippocampe a un rôle dans la créativité et l’imagination.

Effets bénéfiques de l’activité physique sur notre santé mentale

À court terme :
Impact l’humeur, la créativité ainsi que la sensation de bonheur.

Sur le long terme :
Les mêmes que ceux à court terme en plus de la satisfaction personnelle, elle prévient certaines maladies comme Alzheimer, Parkinson, des attaques, ainsi que le déclin dû à l’âge.

Quelques conseils pour démarrer une activité physique régulière et s’y tenir

Se mettre ou se remettre au sport fait souvent partie du top 10 des résolutions ou des envies annoncées de début d’année (peut-être dans les tiennes aussi ?). Mais souvent, un ou deux mois plus tard, ces bonnes intentions sont abandonnées, pas parce qu’on ne fait pas d’efforts pour continuer mais tout simplement car nous n’avons pas trouvé la bonne formule qui marche pour nous.

// Télécharge ton guide gratuit « Les bases d’une vie saine » //
Un guide pour acquérir les bases d’une alimentation saine
Et comprendre comment améliorer ta santé (+ celle de tes proches).

Comment bouger pour une démarche pérenne ?

D’abord : être actif dans son quotidien

Notre quotidien est facilité par toujours plus de confort (transports motorisés, ascenseurs, etc.), ce qui contribue à nous rendre plus sédentaire. Donc adopter un mode de vie actif consiste à augmenter notre pratique d’activité physique et à rester moins longtemps assis(e) ou allongé(e).
Quelques idées pour rester actif au quotidien : privilégie les escaliers plutôt que l’ascenseur, les activités qui demandent la mobilisation du corps (jardinage, bricolage, ménage), déplace-toi le plus possible à pied, à vélo, en trottinette. Et enfin, si tu es amené(e) à rester longtemps assis(e) pour travailler, n’oublie pas de te lever et de bouger toutes les 2 heures.

Ensuite : utiliser la nature comme terrain de jeu

Avec peu d’équipement, nous pouvons être actifs et nous amuser ! Les randonnées en famille ou entre amis. La course à pied ou le trail pour découvrir le paysage. La visite des environs et chemins peu connus en vélo dans un rayon de 20km autour de chez toi… Tellement de possibilités selon ce que tu aimes. En plus d’être actif, tu prends un grand bol d’air frais.

Par ailleurs : si tu choisis d’adhérer à une salle de sport

Nous recommandons de privilégier l’entraînement fonctionnel (functional training). Il a pour objectif principal de réapprendre à notre corps à bouger naturellement et retrouver toutes ses fonctions initiales et naturelles, de manière à compenser les déséquilibres engendrés par notre mode de vie trop sédentaire. Le principe est de travailler le mouvement en entier et non le muscle de manière isolée (comme cela se fait dans l’entraînement traditionnel en musculation, ou de manière encore plus artificielle avec les machines). On obtient ainsi une sollicitation des chaînes musculaires dans leur intégralité. Le corps va retrouver naturellement son harmonie, sa fluidité et son équilibre.

À quelle fréquence faut-il pratiquer une activité physique ?

Nous te partageons ici des recommandations générales. Garde cependant en mémoire que chaque personne est différente et que tes besoins seront certainement très différents de la voisine Joséphine ! Le mouvement n’est pas forcément un sport intense. Une activité physique modérée est bénéfique pour la santé, à condition d’avoir une durée minimale de 30 minutes, une intensité modérée et d’être pratiquée au moins 4 jours par semaine (au choix ou en combinant : marche, vélo, yoga – hatha yoga, tai chi, qi gong, pilates, etc).​ Une activité physique d’intensité élevée (type course, cross-training, tennis, boxe, sport collectif, etc) est bénéfique pour la santé à condition qu’elle ait une durée de 20 minutes et qu’elle soit pratiquée 3 fois par semaine. ​​

Bouger pour prendre soin de son corps, car on l’aime ! Quand on choisit de se (re)mettre au sport, c’est bien souvent avec l’intention de changer de silhouette. On focalise sur les petits détails qui finissent par nous insupporter (cellulite, poignées d’amour, graisse sur le ventre / les cuisses / ailleurs, surpoids, etc). Le problème avec ça, c’est qu’on se lance dans le sport avec un sentiment de haine envers notre corps, et non pas d’amour. Aucun résultat durable n’est atteint avec un foyer de haine comme combustible. Bien sûr, il est normal (et louable) de vouloir améliorer notre apparence physique. Tout est question de choisir sur quel bord on se place ! On t’encourage à choisir de bouger ton corps car tu l’aimes et que tu veux prendre (plus) soin de lui plutôt que pour exterminer certains « défauts ». Et comme par magie, ces « défauts » disparaîtront en pratiquant une activité physique depuis le bord « Amour ».


Sur ce, on te laisse avec ces conseils, à relire quand tu as une baisse de motivation, et on te souhaite une bonne semaine !

Explore

Tu aimes le contenu de cet article ? Inscris-toi à la SuperLetter pour recevoir chaque semaine, des articles et des conseils exclusifs, réservés aux abonnés.  

🔒 100% sécurisé. Vos données restent confidentielles.

D'autres articles qui pourraient t'intéresser :