3 révélations vraiment choquantes sur le miel – Amawé

3 révélations vraiment choquantes sur le miel

Certains produits n’ont de miel que le nom… Face à une hausse de la demande et en parallèle d’une diminution de la production, les fraudes sont de plus en plus massives. Certains revendeurs peu scrupuleux trichent pour augmenter leurs profits !

Les consommateurs et leur santé sont les premières victimes de ces tromperies à grande échelle. Les revendeurs profitent de leur naïveté et du manque d’information pour les duper. Quant aux apiculteurs honnêtes, ils sont aussi victimes de ces fraudes qui sont de la concurrence déloyale.

Dans cet article, on décrypte pour toi la différence entre vrais et faux miel pour t’éviter les arnaques et protéger ainsi ta santé. Reprends ton pouvoir par la connaissance !

Premièrement, une étude réalisée par l’Union Européenne en 2015 démontre que sur 2000 échantillons de miels testés, plus d’un tiers est non conforme ou fortement suspecté de ne pas l’être. Ce n’est pas tout… Une enquête de FranceAgrimer (Etablissement National des produits de l’agriculture et de la mer) révèle que « 47% des miels proposés aux consommateurs en vente directe sont de la fraude à l’importation (4 500 tonnes sur 9 550) ».

Quand tu achètes du miel, voici les points qui peuvent le plus t’induire en erreur :

1. L’origine douteuse des miels

Les industriels ont une astuce simple pour brouiller les pistes : ils mélangent des miels venant de plusieurs pays et l’étiquette le mentionne ainsi « Mélange de miels originaires et non originaires de la CE (Communauté Européenne) », ou encore « mélange de miels originaires de l’UE et hors UE ». Ceci est une pratique légale à partir du moment où 2 miels sont mélangés.

Mais dans les faits, cela ne veut strictement rien dire et le consommateur ne sait absolument pas quelle est l’origine du miel. La plupart de ces miels proviennent d’ailleurs de Chine !

La Chine est le principal exportateur de miel dans le monde, et elle propose les prix les plus bas. Selon les chiffres rassemblés par Norberto Garcia, président de l’Organisation internationale des exportateurs de miel, depuis 2007, les exportations de miel d’Asie auraient augmenté de 196 %, alors que dans le même temps le nombre de ruches n’aurait grimpé que de 13 %.

À moins que les abeilles asiatiques, et en particulier chinoises, soient devenues très productives, la différence est probablement « couverte par la dilution avec des sirops », explique-t-il.

Les miels de différents pays (dont ceux de Chine) sont ensuite mélangés par les importateurs pour assurer un goût et une couleur stable au produit, conditionnés, puis vendus à la grande distribution.

Le plus souvent, ce sont les miels bas de gamme des marques distributeurs. Sur l’étiquette, aucune indication florale à part « toutes fleurs » ni d’origine géographique. La mention indique souvent « mélange de miels originaires de l’UE et hors UE ».

2. La composition frauduleuse du miel

En contrôlant la composition du miel et notamment les sucres, on se rend vite compte que le miel industriel a été rallongé avec du sucre. Cela permet d’augmenter la quantité totale en “comblant” avec du sucre bon marché. Ce n’est pas bon pour ta santé mais… C’est juteux pour leur porte monnaie !

Une enquête a été réalisée en Chine, à l’aide d’une caméra cachée : des journalistes se font passer pour des acheteurs occidentaux. En négociant le prix, le responsable propose de rajouter un pourcentage d’eau sucrée, de sirop de glucose (obtenu à partir de maïs ou de blé) ou de sirop de fructose dans le miel, ce qui fera baisser le prix à l’achat, et donc augmenter les bénéfices. Mais les arnaques ne s’arrêtent pas à ça, il est également possible de fabriquer du miel… Sans miel !

Et encore plus incroyable, une fois analysé, ce faux miel est conforme sous tous les critères légaux ! Ce sont des mélanges que nous retrouvons dans les rayons des grandes surfaces.

« Nous savons que des miels chinois sont reconstitués artificiellement, à partir de sirops de maïs ou de riz et enrichis avec des pollens. Cette production est suffisamment élaborée pour que les analyses de routine ne puissent pas détecter la fraude », indique Henri Clément, secrétaire général de l’Unaf (l’Union nationale de l’apiculture française).

Produire du faux miel et le faire passer pour un miel “naturel”, avec des étiquettes et un packaging sympa… Si tu ne le sais pas, tu tombes dans le panneau ! C’est fort non ?

3. Utiliser le taux de pollen comme argument de qualité

Certains revendeurs utilisent le taux de pollen présent dans le miel pour vanter son incroyable pureté et qualité. Plus le miel contiendrait de pollen et plus il serait qualitatif. Or, il s’agit d’une supercherie !

Certains miel avec des faibles taux de pollen peuvent être très bons (par exemple le miel de thym) alors que d’autres contenant des taux élevés contiennent du pollen ajouté dans le processus industriel. Le taux de pollen n’est donc pas un gage de qualité.

OK, tu l’as compris, le miel c’est un “big business” juteux pour les industriels, qui sont parfois capables du meilleur mais souvent du pire.

Comment trouver le bon et vrai miel ?

Lis les étiquettes

  • D’où provient-il ? quelle est sa composition ? Est-ce que les mentions notées plus haut sont inscrites ? Si tu achètes ton miel en grande surface, c’est très probable qu’il soit un de ces miels industriels voire faux miels dont nous te parlons plus haut.
  • Pour bénéficier de tous les bienfaits du miel, il est important de le consommer cru, c’est-à-dire brut, naturel. Ce dernier est en effet extrait à froid et n’a jamais été chauffé, il garde donc toutes ses propriétés nutritionnelles et curatives Si tu achètes en magasin, privilégie les miels ayant une origine florale et géographique précise. Les fraudes ne sont pas absentes de ce type de miels, mais bien plus difficiles à camoufler.
  • Évite les miels portant la mention « mélange de miels originaires de l’UE et hors UE ».
  • Privilégie les achats de miel en circuit court ou au moins d’origine française, Cela limitera déjà les risques d’un miel peu qualitatif.
  • N’hésite pas à te rendre directement chez l’apiculteur du coin pour acheter ton miel. Si tu achètes en direct auprès des apiculteurs, cela permet d’avoir un type (miel de lavande, châtaignier, acacia, sapin) et une origine précise, mais attention tout de même. Un vendeur qui te proposerait trop de types de miels est louche ! Faire cinq miels différents représente déjà un gros travail pour un apiculteur…

Sois réaliste sur les prix

  • Un miel acheté à prix bas (à moins de 10 € voire 15 € le kilo) présente plusieurs risques.
  • Le miel peut avoir été mélangé avec du sirop de glucose industriel ou créé industriellement de toute pièce. Il peut également provenir directement d’un pays ne respectant pas la réglementation en vigueur en France et en Europe.
  • Parce que le miel est un produit entièrement naturel, sa récolte ne peut se faire que manuellement avec un savoir-faire et un respect de l’environnement. La qualité du miel et de ses bienfaits pour ta santé dépendent de son origine, du soin apporté aux ruches et colonies d’abeilles, des moyens mis en œuvre pour effectuer les récoltes de miel. Et les compétences ont un prix !

Consommer moins mais mieux c’est toujours meilleur pour la santé.

Enfin, rappelons-nous que le miel a de multiples vertus thérapeutiques et est utilisé depuis l’antiquité pour un usage médicinal. Le miel a, par exemple, toujours été très utile pour adoucir les gorges enflammées, ainsi que pour soulager les brûlures et cicatriser les plaies.

Les abeilles travaillent dur pour fournir ce nectar de vie. Honorons-les en l’utilisant avec parcimonie.

Dans le prochain article, nous te parlerons des différentes variétés de miel et de leurs bienfaits & vertus associés.

Pour aller plus loin :

Découvre le Club SuperSouper !

LE CLUB SUPERSOUPER C’EST :

  • Tous tes dîners du soir solutionnés 5j/7, planifiés pour toi, optimisés pour le
    zéro gaspillage
  • Des recettes de plats simples et délicieux, prêts en 30 minutes max
  • La liste de courses en avance pour ta semaine
  • Des plats riches en nutriments pour faire fonctionner de manière optimale ton
    organisme
  • Des plats qui respectent la saisonnalité
  • 100% sans gluten & 100% sans lait de vache
  • Une option végétarienne équilibrée pour tous les plats

>> Découvrir Le Club

Explore

Tu aimes le contenu de cet article ? Inscris-toi à la SuperLetter pour recevoir chaque semaine, des articles et des conseils exclusifs, réservés aux abonnés.  

🔒 100% sécurisé. Vos données restent confidentielles.

D'autres articles qui pourraient t'intéresser :